MIT Accueille le Ministre Saoudien de l’Energie

    ministre saoudien de l'Energie MIT

    Vendredi 24 juin, le Massachusetts Institute of Technology (MIT) a accueilli Khalid Al-Falih, le ministre saoudien de l’Energie et des Ressources Minérales pour discuter des orientations du pays à long terme en matière de développement économique et humain. Le ministre Al-Falih a été important dans le mise en place du plans saoudien Vision 2030.

    Un groupe de dirigeants du milieu universitaire et des affaires dans le Massachusetts ont été réunis à l’évènement et ont participé à une discussion après le discours d’ouverture du ministre Al-Falih et du président du MIT, L. Rafael Reif.

    Le Président du MIT félicite le plan saoudien Vision 2030

    Dans son discours d’ouverture, Reif a décrit le ministre Al-Falih de “visionnaire, penseur stratégique”, ajoutant qu’il est “passionné en ce qui concerne l’éducation, le développement des ressources humaines et les initiatives en sciences et technologie”.

    Reif a aussi décrit l’Arabie saoudite de “pays de l’avenir”, soulignant que plus de la moitié de la population du Royaume a moins de 25 ans.

    Les remarques du ministre Al-Falih et la discussion qui a suivi ont couvert de nombreuses questions liées au projet Vision 2030, un nouveau programme politique rendu public en avril. Vision 2030 a pour objectif de diversifier l’économie de l’Arabie saoudite en dehors du secteur du pétrole va inclure une grande capacité en pétrochimie, services, logistique, tourisme, énergies renouvelables, en commençant par des projets éoliens et solaires.

    Plan Saoudien Vision 2030: Une Nation Ambitieuse Protégeant Ses Ressources Vitales

    L’Arabie saoudite va continuer à bâtir des réserves alimentaires stratégiques pour se préparer en cas d’urgence. L’aquaculture sera encouragée tout comme les partenariats stratégiques dotés de ressources naturelles telles que les réserves d’eau et les sols fertiles. Dans le Royaume, l’utilisation de l’eau dans l’agriculture sera prioritaire pour les zones avec des sources d’eau naturelles et renouvelables. Le gouvernement saoudien continuera également à collaborer avec les consommateurs, les fabricants et distributeurs alimentaires afin de réduire tout gaspillage de ressources.

    Par ailleurs, dans le cadre du programme du roi Salmane pour le développement du capital humain, le Royaume va valoriser ses ressources humaines d’ici 2020 dans le but de former, à travers l’enseignement à distance, 500 000 employés du gouvernement.

    Retrouvez l’article complet sur MIT News